Qui sommes-nous?

Débuts modestes

Vers 1968, des francophones se regroupent déjà sous le nom de Club à la Claire fontaine et organisent des activités sportives, sociales et culturelles en français dans la région de Peel.

C’est en 1973 que le Cercle de l’amitié fut fondé, étant le seul organisme francophone du genre dans la région de Peel. Organisme sans but lucratif, il favorise le développement individuel et collectif des francophones du milieu par ses activités socioculturelles et sportives. Sa mission est de créer pour les francophones de la région de Peel et des environs un lieu de rassemblement où il fera bon vivre en français, exprimer sa culture et développer son sens d’appartenance à la communauté franco-ontarienne en mettant en place un programme d’activités diversifiées.

 

Conseil D’administration

Serge Gagnon
Président

Adrien Gaudet
Vice-Président

Désiré N’Gambia
Trésorier

Mireille Coulombe-Anifowose
Secrétaire

Dounia Bakiri
Administratrice

Richard Gauthier
Administrateur

Linda Cooke-Weaver
Administratrice

Lorraine Gandolfo
Administratrice

Karine Reimer
Administratrice

Lauraine Côté
Directrice générale

 

Un centre scolaire communautaire

En 1994, la section de langue française du Dufferin-Peel Catholic School Board* invite le Cercle de l’amitié à devenir partenaire dans un projet de centre francophone qui regroupe une école secondaire, un centre communautaire et une église. Un comité directeur est chargé de la mise en œuvre du projet. C’est au cours de la deuxième assemblée publique tenue en juin 1995 que le nom « Centre scolaire communautaire Notre Place » est choisi.

Puis, en mars 1996, le ministère de l’Éducation de l’Ontario déclare un moratoire sur la construction de nouvelles écoles. Ceci remet en question le projet « Notre Place ». La communauté francophone se mobilise et proteste contre le moratoire, tout en appuyant le conseil scolaire dans ses démarches. C’est devant les tribunaux que les francophones doivent plaider leur cause, en vertu de la Charte canadienne des droits et libertés. La cause est gagnée et la Cour ordonne au Ministère de débloquer les fonds nécessaires à la construction de l’école Sainte-Famille, et par ce fait même, celle du centre scolaire communautaire.

Le 25 octobre 1997, on procède à l’ouverture officielle du Centre Notre Place au 1780, boulevard Meadowvale à Mississauga.

Toujours plus forts

Le Cercle de l’amitié continue de grandir et d’élargir ses services. Des partenariats avec le Conseil scolaire Viamonde permettent l’ouverture de deux garderies, dont une à Brampton et une autre à Mississauga. Par la suite, une nouvelle entente est conclue avec le Conseil scolaire de District catholique Centre-Sud pour l’ouverture d’une garderie dans l’ouest de Toronto.

Les traditions se perpétuent au Cercle de l’amitié. Depuis de nombreuses années, ses membres se retrouvent au carnaval « Joie de vivre » en février et c’est le Jour de la famille que s’ouvre ce carnaval en partenariat avec le Collège du savoir. Puis, toute une semaine d’activités rassemble jeunes et moins jeunes autour d’activités telles que le patinage, les spectacles, les repas et autres. À chaque année, en partenariat avec plusieurs organismes francophones, le Cercle organise une foire francophone appelée le Lien français, dans un centre commercial de Brampton ou de Mississauga. C’est l’occasion de faire connaître l’éventail de services offerts en français dans la région et aussi de présenter les talents des élèves des écoles de langue française et les artistes de la région. En décembre, la fête des enfants permet de célébrer Noël avec la venue du fameux Père Noël qui donne généreusement aux jeunes membres. C’est autour d’un bon repas que les adultes en profitent pour célébrer les fêtes de fin d’année. Une panoplie d’événements permet aux francophones de tout âge de socialiser et de vivre des moments lors de spectacles divers et d’événements rassembleurs, en compagnie de francophones de toutes origines.

Le Cercle demeure un pilier francophone incontournable dans la région de Peel. Notre centre continue d’être un endroit de choix pour s’épanouir en français.

La communauté de Peel

 

Les villes de Mississauga et de Brampton sont désignées sous la Loi des services en français et ses résidents ont un droit garanti de recevoir des services en français dans les bureaux du gouvernement provincial. C’est grâce au leadership du Cercle de l’amitié que Brampton fut désignée en 2007.

 

Peel possède une communauté francophone vibrante; selon les données de Statistiques Canada de 2011, il y avait 23 870 francophones vivant dans la région (dont 8 295 à Brampton, 14 800 à Mississauga et 780 à Caledon).

 

La région de Peel est l’une des municipalités ontariennes à la croissance la plus rapide et sa forte croissance démographique est majoritairement alimentée par l’immigration. En 2006, ceux-ci représentaient près de 50 p. 100 de la population globale de la région.

 

Notes :

* Avant 1998, les francophones sont desservis par des conseils scolaires de langue anglaise. Avec la création des 12 conseils scolaires de langue française, le Conseil scolaire de District catholique Centre-Sud dessert la communauté catholique de la région.

Nous remercions la paroisse Sainte-Famille pour certains renseignements sur l’historique du Centre scolaire communautaire Notre Place.